INCERTITUDES

Il était important pour moi d’illustrer cette période de pandémie où nous nous sommes sentis ballotés et déstabilisés.
Mettre en image ces états d’âme variant au rythme des différentes annonces de confinement. Comme un rendez-vous attendu et entendu avec espoir ou inquiétude en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

J’ai donc imaginé cette séquence dans un format carré et un cadrage serré, pour décrire ces longues journées d’enfermement marquées par l’ennui et le désœuvrement, cette impression de tourner en rond, de vivre coincé dans une bulle que l’on voudrait voir exploser pour ne pas imploser.

Prisonniers d’une immense toile d’araignée,
de ces barrières dressées pour limiter nos sorties dans l’espace et le temps,
nous étouffions.
Silence, solitude, absence envahissaient notre quotidien.
Envie de désobéir, de fuir…


A l’information d’une forme de libération j’ai réagi avec un champ de vision plus large. Ici le format panoramique s’ouvre pour évoquer ces quelques périodes de semi-liberté où la présence enfin retrouvée du ciel permettait à nos pensées et à nos rêves de divaguer et de s’envoler très loin.

Petites récréations beaucoup trop courtes et bien trop encadrées, mais autant de bouées de sauvetages qui ont permis de garder espoir.